Site de la section de LISIEUX -- Site national : https://rassemblementnational.fr/ 

 

Boîte mail CRYPÉE : rn.lisieux@protonmail.com -- Tél : 06.80.26.84.27

 

Alain Angelini -- BP 21039 -- 14100  LISIEUX

 

 

Accueil Liens Contacts Adhesions Mentions legales

 

LA "LIAISON"

 

QUARTIER Rue de la Résistance/Place de Gaulle

 

 

MISE À JOUR DU 06.01.2019

 

 

 

MAJ du 21.12.2019 : Je pense que tout le monde est convaincu maintenant que la destruction du centre ville a été concoctée en grand secret entre deux ou trois élus et le cabinet LAVERNE (rappel du montant de la facture 900000€). Il a suffit que je me rende sur place pour apprendre que personne n'avait été consulté, sauf peut être quelques privilégiés triés sur le volet.

Personne n'avait vu de plan précis, alors que des centaines de personnes vont être impactées dans leur vie quotidienne, dont les parents des enfants scolarisés au Bon Pasteur . Ces plans n'étaient pas disponibles à la "Maison des Projets", c'est dire. Toutefois, il m'a été indiqué que je pouvais consulter le dossier LAVERNE à la mairie. J'ai donc pris rendez-vous avant la réunion de "concertation" du 19 décembre 2019. On m'a donc montré (sans me donner copie, pourtant ce travail a été payé par le contribuable), un plan... qui ne correspond pas du tout à ce qui nous a été présenté lors de la réunion !!!

Restait à organiser le simulacre de concertation habituel : on invite uniquement les riverains, et encore pas tous ? Al

On s'arrange pour faire la réunion en pleine période d'activité de Noël pour les commerçants (plusieurs m'ont dit ne pas pouvoir venir). On ajoute une petite "claque" d'élus et de copains pour approuver pendant la réunion pour faire croire que les concernés sont d'accord. Emballé, c'est pesé.

C'est exactement ce qui s'est passé ! Très peu de monde, et évidemment peu de critiques puisque les concernés découvraient en direct ce qui va les impacter.

On remarquera que j'étais le seul candidat (à part le maire sortant) à être présent, ça en dit long. Mes "challengers" devraient consulter plus souvent le site du RASSEMBLEMENT POUR LISIEUX.

Les plans qui nous ont été présentés dans un diorama bien travaillé, soit dit en passant, ne correspondent pas du tout à ce qui était déjà connu "par la bande". 

Ils ont été de fait rendus publics par cette réunion et devraient donc être consultable à la MAISON DE PROJETS, qui est un dispositif légal imposé pour ce genre de dossier. J'ai fait oralement la demande, refus sous le prétexte que "c'est en cours d'étude". Il suffit de le préciser en cas de publication. Etant donné que la presse est plus en odeur de sainteté que votre serviteur, il eût été utile pour la bonne information du lecteur de publier un plan au lieu de photos de l'existant. Et bien non.

Electoralement parlant, c'est pas très bon, il suffit d'un tract bien tourné pour faire basculer l'électeur chiffonné de se voir imposer la marche à pieds et amputer de son chiffre d'affaire.

Le discours du cabinet LAVERNE est bien pensant, on est dans le registre bien connu des "bobos trottinette" : un sabir abscons para-écolo, vivre ensemble, déplacements doux, espaces de convivialité, perspectives, végétalisation etc...

Alors que le problème dans cette ville sans transports en commun est de garer sa voiture pour faire vivre le commerce de proximité, pour avoir envie d'acheter un appartement, pour déposer les gosses à l'école. Laquelle école prend le risque de voir ses élèves s'éclipser en acquiescent. 

Le résultat est un désastre avec suppression d'une bonne vingtaine de places, une circulation en chicanes dissuasive, avec à terme une barrière (payante ?) pour interdire la circulation aux rentrées et sorties de l'école, des horaires de livraison gênants pour des livreurs qui font pour le coup un métier pénible, des terrasses à courants d'air, des glissades garanties sur les pavés, et on va sans doute découvrir d'autres inconvénients. Arguer que les parents d'élèves peuvent se garer place de la République, en zone rouge, où 150 places vont être supprimées est un peu fort de café.

Pour les commerçants, aucun espoir, les chiffres des baisses de chiffre d'affaire de l'avenue Victor Hugo sont accablants (on parle -20 à -30%) et c'est irrémédiable. Pour les agents immobiliers, ça va devenir compliqué pour vendre les appartements dont le prix est pourtant en forte baisse (comme à Caen). Il ressort d'une discussion avec un propriétaire qui a une activité commerciale, qu'il a quatre appartements de vides, et préfère ne pas les louer. Après tu t'étonnes que le Cours des Halles par exemple soit fermé et que la ville perde des habitants.

Une lueur d'espoir toutefois : si vous m'élisez maire, le cabinet LAVERNE devra revoir sa copie, avec cette fois une véritable concertation avec un "chef de projet". Les travaux ne devant pas commencer avant 2021, on a largement le temps.

 

Pour les épisodes précédents c'est par ici

 

 

 

Nota : ces plans ne correspondent pas du tout à la version en cours actuellement (décembre 2019)

 

MAJ du 13.12.2019 : Ce dossier est un exemple typique des manoeuvres habituelles de la municipalité sortante pour faire avaler des couleuvres aux riverains, mais aussi à l'ensemble des habitants de la "zone de chalandise", en gros l'Agglo, usagers du centre ville. En effet, une insuffisance de stationnement impacte directement les commerces et la valeur des appartements. De plus, une étude des déplacements biaisée, avec des chicanes incompréhensibles comme devant l'Espace Victor Hugo, destinées en fait à dissuader et impacter psychologiquement l'automobiliste, n'est pas sans conséquence sur le confort de vie et la sécurité.

La vue perspective représente la place du Gal de Gaulle (traversée par la rue de la Résistance). Il y a actuellement 30 places (avec une petite voiture on peut se glisser), réduites à 12 pour un espace piéton + terrasses sous les parasols. Pas terrible, c'est à l'ombre et plein de courants d'air.

Au fond, c'est l'école du Bon Pasteur, enclavée à souhait. Tout le monde sait que l'endroit est particulièrement encombré de parents qui viennent ramasser leur progéniture, lors des rentrées et sorties de classes.

On notera que la rue de la Résistance, en pente, va être transformée en patinoire, j'ai encore fait un essai de freinage sur les fameux pavés blancs, avec une belle glissade.

Faute d'avoir reçu le projet du Cabinet LAVERGNE pourtant payé 900000€ et donc public, difficile de savoir ce qui sera proposé réellement, puisqu'il paraît que la concertation n'a pas commencé. On apprend par la presse que les travaux ne débuteront qu'en 2021, ce qui laisse largement le temps de revoir la copie si vous me faite l'honneur de m'élire.

Comme sur cette affaire il risque d'y avoir du nouveau de manière inopinée, merci de suivre le site !!!

 

 

UNE MAISON VIDE !

 

 

 

MISE A JOUR DU 30.11.2019 : La "concertation" est à la mode, demander son avis au citoyen est du dernier chic. Ceux qui suivent savent que la municipalité actuelle baptise "réunion de concertation" une simple mise devant le fait accompli. Un bon exemple est la rénovation du parking face à l'Ecole Marie Curie : aucune réunion préalable, aucun habitant consulté. Le projet nous a été présenté tout ficelé d'avance, circulez. Il se trouve que la personne des services techniques a bien travaillé et a pondu un plan tout à fait correct. 

Pour le projet Lisieux 2025, le processus a été le même. Malgré plusieurs demandes et des rendez vous, la réponse a toujours été : ce n'est pas définitif, je ne peux rien vous donner. Résultat, le désastre en cours de finition. 

Donc hier, je suis passé deux fois sur l'avenue histoire observer comment ça se passait. Le capharnaüm complet : les automobilistes paumés passent en sens interdit dans la forêt de panneaux devant l'espace Victor Hugo, des camions de livraison dans tous les sens, anarchie totale du stationnement, les emplacements n'étant pas marqués de manière visible (un simple clou débile), avec beaucoup de place de perdue, un malpoli moutachu qui bloque la rue dans sa BMW, du slalom entre les véhicules garés en double file etc...

Je me suis rendu à la MAISON DE PROJETS pour voir si les plans de la zone "rue de la Résistance/Pl De Gaulle" et "Place de la République" étaient exposés, ainsi que l'ébauche du projet de l'ANRU de Hauteville. Pourtant il y a eu des votes, ce devrait être accessible. Et bien non, il faut attendre le bon vouloir de la responsable.

Vive la transparence.