Site de la section de LISIEUX -- Site national : https://rassemblementnational.fr/ 

 

Boîte mail CRYPÉE : rn.lisieux@protonmail.com -- Tél : 06.80.26.84.27

 

Alain Angelini -- BP 21039 -- 14100  LISIEUX

 

 

Accueil Liens Contacts Adhesions Mentions legales

 

 

LE DÉSASTRE DU "COURS"

 

 

VICTOR HUGO

 

 

MISE À JOUR DU 31.01.2020

 

STATIONNEMENT ET CHUTES

 

MAJ du 17.01.2019 : J'ai commencé une tournée de porte à porte en ville, en débutant par les commerçants. Nous savions que le plan de stationnement était inadapté, mais pas à ce point. Les clients des agents immobiliers se préoccupent de plus en plus des possibilités de stationnement avant d'acheter, la réputation de Lisieux en la matière n'est plus à faire. Résultat, ventes difficiles, prix de vente qui stagnent, les investisseurs locatifs privés renoncent faute de rentabilité.

Le samedi après midi la gratuité ramène les ventouses des riverains et commerçants, et il y a toujours le vieux problème de la fermeture tardive de l'accès à la place de la République après le marché. En rajouter une couche le mercredi après-midi devrait encore aggraver la désertion du centre ville en faveur des parkings des grandes surfaces. On se demande légitimement si tout cela n'est pas voulu.

Autre chose : les chutes "Cours Victor Hugo", selon des témoignages (toujours fragiles) sont de l'ordre de 3 à 4 par semaine, avec parfois des gens sérieusement blessés qui font appel aux pompiers. Difficile de cacher la situation plus longtemps. En cas de gel et même de pluie c'est patinoire, et il faut s'attendre à des scènes tragi-comiques lors des chutes de neige. Il y aurait déjà un bon contentieux, dont va hériter l'heureux élu, qui peut se retrouver avec quelques procès à gérer. Et en plus  d'avoir à prendre des mesures d'urgence pour pas se retrouver sur la sellette (le maire est pénalement responsable).

Les commerçants commencent à recevoir leurs bilans 2019, certains envisagent de demander des indemnités. Le drame est que les travaux sont pratiquement terminés et que les clients ne sont pas revenus. Aïe.

A suivre...

 

https://www.capital.fr/economie-politique/forfait-post-stationnement-un-dispositif-illisible-et-inefficace-selon-un-rapport-1359592 

 

QUE FAIRE ? 

 

 

MAJ du 18.11.2019 :  Il faut agir vite pour éviter de se retrouver à payer de lourds dommages et intérêts.

-- Dès l'élection, suspension des travaux, avec avis fermes et circonstanciés à toutes les parties prenantes (préfecture, parquet au cas où des plaintes auraient été déposées, architecte, cabinet d'étude, entreprises etc...

-- Réception des victimes.

-- Pose de barrières type Vauban le long des "marches", en bas. 

-- Signalétique provisoire adaptée pour les personnes malvoyantes et à mobilité réduite.

-- Bloquer les travaux rue de la Résistance et Place du Gal de Gaule. 

 

 

 

 

LES MARCHES FUNÈBRES

 

 

 

MAJ du 18.11.2019 :  Ce dossier rentre dans la rubrique "à revoir" et d'urgence, avant qu'une personne chute et soit handicapée voire pire.

Le nombre des victimes et la gravité des blessures est inconnu. Nous en sommes réduits à des témoignages peu fiables, mais on peut estimer les accidents à deux ou trois par semaine. Le chiffre de 60 est avancé par certains, mais j'y crois peu. 

En effet, le futur maire de Lisieux deviendra responsable à titre personnel et pour la collectivité. Un affaire habilement présentée par un avocat compétent peut donner lieu à des versements de dommages et intérêts conséquents. Il faut donc prouver au juge que des actions immédiates ont été mises en oeuvre pour limiter le danger.

Ces travaux ne sont ni faits ni à faire et  ne respectent pas les normes.

Malgré plusieurs demandes les plans n'avaient été communiqués à personne, et il a fallu les prendre en photo, avec pour inconvénient une mauvaise définition et sans plans de coupes. J'ai fait du dessin industriel en prépa, je me serais aperçu de l'existence de cette fameuse "marche" si j'avais eu le jeu de plans.  Ce n'est pas un problème de "philosophie" mais un problème de sécurité. Au plus fort la hauteur de la "marche" est de 36cm, un véritable piège.

Pour se couvrir (et préparer la défense si une victime dépose plainte), on nous parle de "margelle", seulement voilà le Larousse nous dit : "Pierre ou assise de pierres qui forme le rebord d'un puits, d'une fontaine, etc.". Ce n'est absolument pas le cas.

Il ne faut pas oublier que l'espace de circulation des piétons n'a plus rien à voir avec un trottoir classique, et surtout qu'il va être parcouru par des personnes à mobilité réduite, des poussettes, des vélos et trottinettes, des fauteuils roulants. J'ai trouvé un excellent document qui montre que la municipalité et son architecte ont tout faux de A à Z.

Ils nous mentent quand ils disent qu'on peut se passer de garde-corps en dessous de 40cm. 

Aux dernières nouvelles ils ont planté des... clous !!! C'est exact, mais il n'y en a pas tout du long.

Le préfet, prévenu par courriel, n'a même pas daigné répondre au simple citoyen que j'étais à ce moment.

 

MAJ du 26.09.2019 :  L'emplacement livraison (pas aux normes) est signalé, au lieu de la mise en peinture habituelle, par des... lettres en métal, dont la moitié sont disparues. Depuis, de la peinture a été utilisée sur les beaux pavés bien blancs et glissants, mais neufs.

Autre détail cocasse, les places handicapés sont aussi équipés de bout de ferraille invisibles.

 

 

 AQUAPLANNING

 

 

MAJ du 19.09.2019 :  Dérapage au conseil municipal, une conseillère, depuis candidate qui en tremble encore, nous a décrit son aquaplaning sur les pavés mouillés à l'entrée de l'avenue Victor Hugo.

C'est en fait une conséquence directe du secret qui a présidé à l'élaboration de ces travaux, vieille manie de l'équipe du maire à sortir, suivi d'une concertation bidon en forme de mise devant les faits accomplis. Le gros responsable de cet échec invraisemblable, est Paul Mercier. Car enfin, si les citoyens, riverains et commerçants avaient vraiment participé, quelqu'un aurait bien compris un jour que ces marches sont extrêmement dangereuses. Et que les pavés utilisés, lissés par le passage des automobiles, sont devenus une véritable patinoire.

Bon, maintenant, pour rectifier le tir, va falloir penser. Pour moi, la seule solution, c'est de démolir les pavés sur les passages piétons et les remplacer par un revêtement classique et de poser des barrières avec des passages bien identifiés. Je m'étonne d'ailleurs que les associations de protection de la veuve de l'orphelin, des aveugles et paralytiques et des déséquilibrés, ne soient pas montées au créneau du fait de l'absence de bandes rugueuses au sol comme cela se pratique pour tous les passages piétons rénovés en ville.

Il y a un moment où la préfecture et sa prévention routière va devoir sortir de leur inertie.

 

 

 

 

MAJ du 13.09.2019 :  Il faut savoir que légalement, une mairie est responsable quand il y a un trou ou un dénivelé de 7cm (de mémoire). ANotons que tout dénivelé de ce type doit être signalé aux aveugles par des plaques à plots comme sur les bateaux de passages pour piétons.

Bref, ils vont être obligés de poser une barrière et aménager des passages, à quatre mois des élections..

 

MAJ du 02.09.2019 :  La fameuse "marche funènre" de l'avenue Victor Hugo a fait d'autres victimes, il se dit qu'une dame s'est étalée de tout son long à cause du caniveau. 

 

 

 

MAJ du 16.08.2019 : Cette fameuse marche extrêmement dangereuse est encore plus haute au fond de la place. L'automobiliste Gaulois étant un débrouillard et un resquilleur, certains (dont votre serviteur) "jetaient leur caisse" en épi, puisqu'il y a la place. Mine de rien, ça double pratiquement la capacité. Du coup la mairie a été obligée de mettre des barrières Vauban provisoirement (et en fait définitivement) et de poser des pancartes "stationnement longitudinal". Vous allez voir qu'ils vont être obligés de poser deux rangées de barrières, une pour empêcher les automobilistes de stationner en épi et une autre pour que les piétons ne se cassent pas la figure. 

 

 

 

 

MAJ du 18.07.2019 :  L'aménagement raté de l'avenue Victor Hugo continue, et évidemment les erreurs de conception et de sécurité apparaissent. Plusieurs personnes ont fait des chutes dues à ces marches dangereuses, du fait qu'elles sont peu visibles à cause de la couleur blanche. 

J'émets aussi des doutes quant à la possibilité dans le futur de faire passer le critérium par cette avenue, vu la vitesse à laquelle ils roulent, et que les pavés bien lissés par le passage des voitures sont bien glissants. Quid en cas de pluie ? On fait comment quand il va neiger ?

La mairie vient de rappeler que l'entretien des trottoirs est du ressort des commerçants (propreté, neige, plantes), mais jusqu'où exactement fac à leurs magasins, deux mètres, dix mètres ?

Un assureur a rappelé le danger sur sa porte, sage précaution, car en cas d'accident, la mairie n'assume pas, c'est pas moi c'est les autres, une rengaine.

Autre danger, le bitume sera au niveau du trottoir, c'est en pente, gare à la dérive de véhicules d'étourdis qui oublient de serrer leur frein à main.

 

 

MAJ du 08.07.2019 :  C'est une hécatombe de piétons avenue Victor Hugo, en particulier les vieilles dames, coeur de cible du bizouteur, à cause de la marche qui coupe de trottoir côté ouest. L'éblouissement provoqué par les pavés blancs y est pour beaucoup. Franchement, payer des architectes presque un million d'euros pour faire des conneries pareilles laisse rêveur. Il y en a même qui atterrissent en vol plané directos dans la pharmacie. 

 

 

ENTRÉE Ave V. HUGO :

 

UNE CHICANE POUR DISSUADER ?

 

MAJ du 18.11.2019 :  Depuis la sortie vers le rond point Jean Paul 2 a été mise en place. Une véritable forêt de panneaux de sens interdit et de piquets fatals aux motards attend l'automobiliste au bout de la rue. Vous avez dit accidentogène ?

 

MAJ du 21.05.2019 :  Je n'avais pas fait attention à un détail sur les plans, le fléchage de l'entrée de la place côté basilique, qui se fait par une chicane, dans le style de la rue de la gare, où l'automobiliste est dérouté et mis en danger en permanence. Il risque à la moindre faute de se retrouver au tribunal, et de se faire plumer par le piéton imprudent qui prend des risques parfois insensés.

Bref, s'engager sur l'avenue par ce traquenard sera un exercice à haut risque, c'est au pas.

 

 

 

 

AVENUE VICTOR HUGO :

 

CROISEMENT TRÈS DIFFICILE

 

MAJ du 13.03.2019 :  Comme le prouve le plan ci-dessous, il est prévu une circulation à double sens. Sauf que l'espace de circulation est très réduit, 6m environ, ce qui fait qu'avec un véhicule stationné à droite un peu large, deux véhicules type 4x4 auront de grandes difficultés à se croiser. Alors autant dire qu'avec un camion de livraison c'est impossible. Cela met par exemple en danger les convoyeurs de fonds.

Des élucubrations du cabinet Lavergne il ressortait que l'ouverture de l'espace avec le trottoir à gauche de 15m de large allait "favoriser la promenade, la convivialité", les concepts débiles habituels. Sauf que les pompiers ne l'entendent pas de cette oreille et veulent à juste titre pouvoir se déplacer au raz des immeubles avec la grande échelle. Du coup ceux qui espéraient pouvoir bénéficier de passe-droits pour s'étaler devant leur magasin sont une peu refaits. 

Place De Gaulle (rue de la résistance), il ne restera que 12 places au lieu de 24 (avec 100 de moins avenue Victor Hugo). Ca va souffrir !